Déconfinement en 4 étapes : et les conservatoires ?

02/05/2021

Est-ce par peur que la routine ne s’installe ? Ce n’est donc pas suite à l’enchainement auquel nous nous étions habitués — Conseil de défense le mercredi, suivi d’une conférence de presse gouvernementale le jeudi — qu’est paru le décret du jour, mais à l’issue d’une interview collective donnée par le président de la République à la presse quotidienne régionale et dans laquelle il révélait son plan de réouverture du pays, au travers de quatre étapes aujourd’hui bien connues.

« L’étape zéro, c’était la réouverture des écoles le 26 avril. Nous avons assumé cette priorité éducative et cette stratégie de vivre avec le virus, y compris face à un haut niveau d’incidence, supérieur à celui de nos voisins », indiquait le chef de l’État dans cet entretien avec pour conséquence en ce qui concerne les établissements d’enseignement artistique, l’accueil des élèves inscrits dans les classes à horaires aménagés quel que soit le cycle, danseurs et chanteurs lyriques compris. Malgré un léger flou quant à la date de reprise échelonnée ou non de cette catégorie d’élèves, leur reprise (avec celle des élèves des élèves inscrits en troisième cycle et en cycle de préparation à l’enseignement supérieur) sera effective ce lundi 3 mai, date à laquelle les restrictions de circulation en journée prendront également fin, le couvre-feu étant, quant à lui, bien maintenu.

Pour l’heure, rien de change pour les conservatoires. Le décret du 2 mai ne modifie pas le fameux 6° de l’article 35 :

« 6° Les établissements d’enseignement artistique mentionnés au chapitre Ier du titre VI du livre IV de la deuxième partie du code de l’éducation et les établissements d’enseignement de la danse mentionnés au chapitre II du titre VI du livre IV de la deuxième partie du code de l’éducation sont autorisés à ouvrir au public, pour les seuls pratiquants professionnels et les formations délivrant un diplôme professionnalisant, et les établissements mentionnés à l’article L. 216-2 du code de l’éducation sont autorisés à ouvrir au public pour l’accueil des élèves inscrits dans les classes à horaires aménagés quel que soit le cycle, des élèves inscrits en troisième cycle et en cycle de préparation à l’enseignement supérieur lorsque les formations relevant du présent 6° ne peuvent être assurées à distance ;

Il en va de même pour les établissements de type L (article 45), lesquels restent donc également fermés au public.

Le mercredi 19 mai, tous les commerces pourront rouvrir ainsi que les lieux de spectacles où le publics est assis. Les activités sportives, à l’extérieur comme à l’intérieur, seront de nouveau permises. Le couvre-feu sera repoussé à 21h et les terrasses accueilleront à nouveau du public.

Est-ce alors que les établissements d’enseignement artistique pourront voir revenir l’ensemble de leurs élèves ? Patience… Un nouveau décret le dira, le moment venu ! En tout état de cause et d’ici là, c’est donc en « mode hybride » que fonctionneront une partie des conservatoires.


Cet article est mis à disposition selon les termes de la licence http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr (Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Partage dans les mêmes conditions)

 

5 commentaires

Mercier MERCIER THIERRY

Bonjour,
Grand merci pour vos chroniques.
Quid de la situation des Musiciens intervenants (Mi), qui ont 1 statut d »enseignant en conservatoire et dépendent du même employeur qu’un professeur d’instrument, et qui enseignent à des groupes d’élèves qui chantent, dans les écoles ?

Nicolas Stroesser

A ma connaissance, le décret du 29/10 n’interdit pas les intervenants extérieurs.
Par ailleurs, la FAQ accessible sur le site du ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports répond par l’affirmative à cette question :
« Les intervenants extérieurs sont autorisés à intervenir dans les établissements scolaires sous réserve d’accord préalable du directeur d’école ou du chef d’établissement. »
Il me semble dès lors tout a fait envisageable d’appliquer cette disposition aux différents dispositifs (type OAE) se déroulant en temps scolaire ET au sein des écoles et collèges.
(Source : https://www.education.gouv.fr/covid-19-questions-reponses)

chabert sylvie

Merci Nicolas pour ton humour et lecture de la période actuelle qui met notre patience à rude épreuve.

Barassé Mathilde

Merci beaucoup, j’attends toujours la lumière de ce blog avec impatience tel un phare qui guiderait un bateau à la dérive

Clémence GUIFF

Bonjour,
Un grand merci pour vos articles !
Musicienne intervenante à l’école et directrice d’une petite école de musique associative (première année de direction), je me perds pour savoir où, quand et comment je dois gérer ma semaine et mes équipes.
Grâce à vous, je vis beaucoup plus sereinement cette période !
Merci encore,
Clémence

Laisser un commentaire