Covid-19 • Évaluation des risques dans le domaine de la pratique musicale – II –

31/05/2020
Mise à jour le 1er juin à 9h
« L‘arbitrage entre la sauvegarde de nos libertés et celle de la sécurité sanitaire se fera dans l’incertitude »
Monique Canto-Sperber, philosophe.

Depuis le 11 mai, la France, comme de nombreux autres pays voisins, poursuit la mise en œuvre progressive du déconfinement. Le 2 juin marquera une étape importante pour les conservatoires, avec une très probable levée de l’interdiction qui pèse sur ces établissements depuis le fameux décret n° 2020-548.

Cette levée interdiction est effective depuis le 1er juin au travers de l’article 45 du Décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Accessible dès à présent sur le site du gouvernement, un tableau récapitulatif détaille la phase 2 du plan de déconfinement et fait état, pour la première fois, des conservatoires en indiquant une possibilité de reprise, à compter du 2 juin, pour « la pratique individuelle et en petit groupe et avec port du masque obligatoire (sauf durant l’exercice de l’activité artistique) ».

Comme pour l’ensemble des activités, cette reprise partielle des établissements d’enseignement artistique  doit permettre à chacun de renouer avec la vie quotidienne la plus normale possible, tout en préservant la santé des Français, notamment celles des plus fragiles.

A cet égard, le ministère de la Culture a mis en ligne, le 14 mai, un guide d’aide à la reprise d’activité des conservatoires classée et des lieux d’enseignements artistiques publics qui rappelle les principales consignes sanitaires applicables dans le domaine des enseignements et des pratiques artistiques, soulignant également que la décision de réouverture de ces lieux et de la reprise des activités qu’ils accueillent appartient en propre aux collectivités territoriales, dans le respect du cadre juridique et des consignes sanitaires édictés par le Gouvernement. Cela étant, les préconisations sanitaires qui figurent dans ce guide s’en tiennent, pour l’essentiel, à une simple transposition des mesures génériques prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire1 tout en tenant compte, bien sûr, de celles qui concernent les établissements scolaires.

A la différence de l’Allemagne, de la Suisse ou encore de l’Autriche, aucune étude spécifique au domaine musical n’a été conduite en France, à ce jour, afin d’évaluer si et dans quelle mesure, les pratiques artistiques pourraient être facteur d’un risque accru dans la transmission de la maladie du Covid-192.

C’est pourquoi les travaux conduits, notamment, par le Freiburger Institut für Musikermedizin, la Clinique universitaire et la Haute-école de musique de Freiburg peuvent constituer une source d’informations importantes pour permettre à chaque collectivité de définir son propre dispositif de prévention au regard de ces préconisations.

Une première version de cette étude a fait l’objet d’une traduction qui figure dans mon billet du 4 mai dernier.

Les scientifiques ont fait paraitre le 19 mai une version réactualisée et prenant en compte également les travaux d’autre groupes de recherche — avec l’Orchestre symphonique de Bamberg, notamment.

La voici traduite par mes soins pour en faciliter l’accès :

Évaluation des risques d’une infection par le coronavirus dans le domaine musical

Bonne lecture !


Cet article est mis à disposition selon les termes de la licence http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr (Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Partage dans les mêmes conditions)

  1. En particulier le Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés, publié le 3 mai.
  2. La CSFI et l’ITEMM viennent de lancer un projet de recherche — le projet PIC (Protocoles pour les Instruments face au Coronavirus) — qui vise à la mise en place de fiches conseils à destination des acteurs de la facture instrumentale, et plus généralement des métiers de la musique et du spectacle vivant.

3 commentaires

Frederic Vérité

Un grand merci Nicolas pour cette contribution très fournie et bien utile pour la réouverture de nos établissements.
Bonne reprise et bon courage à toutes et tous !

SCHEID Xavier

Merci à vous pour vos articles vraiment très utiles. L’argumentation apporte un vrai plus.

Dimitri Aguero

Merci. En tant que chef d’orchestre amateur cet article m’aide beaucoup à prendre des décisions rationnelles.

Laisser un commentaire