Covid-19 • Protocole sanitaire pour les écoles

écoles maternelles et élémentaires1er mai 2020

Très attendu de l’ensemble de la communauté éducative et des parents, le protocole sanitaire annoncé par le ministre de l’Éducation nationale doit être rendu public aujourd’hui 1er mai, après avoir été validé lors d’une réunion du CHSCT de l’Éducation nationale. Une « version projet » circule depuis hier et permet de constater en premier lieu que ce texte reprend très largement à son compte, tout en les adaptant aux différents contextes des écoles, l’essentiel des recommandations du Conseil scientifique Covid-19 qui ont été portées à la connaissance du public le 24 avril1. En voici quelques premiers éléments.

Les règles présentées dans deux documents d’une soixantaine de pages chacun — un pour les écoles maternelles et élémentaires, l’autre pour les établissements secondaires — sont destinés aux académies, aux directeurs d’école, aux chefs d’établissement et aux collectivités locales, « ainsi qu’à l’ensemble des communautés scolaires ».

Outre le rappel commun de cinq principes généraux, chaque document présente une dizaine de fiches thématiques, de l’accueil des élèves aux enseignements spécifiques — musique, arts plastiques, sciences, technologies — en passant par l’aménagement des classes, la gestion des circulations ou la désinfection des locaux et matériels.

Distanciation physique, nettoyage des locaux, port du masque

Comme le proposait le Conseil scientifique, le projet de protocole prévoit l’application des règles de distanciation sociale — un mètre entre chaque individu, en classe, dans les couloirs ou la cours de récréation. La distanciation physique reste un impératif quelles que soient les configurations des classes et des activités.

Pour éviter au maximum les contacts, il est suggéré de définir un sens de circulation dans les classes, qui peut être indiqué par un marquage au sol, pour éviter que les élèves ne se croisent et de laisser les portes ouvertes pour limiter les points de contact. Il faudra décaler les horaires de pause pour limiter le nombre d’élèves dans les couloirs et donc le croisement.

Le texte précise qu’une classe de 50 mètres carrés peut accueillir environ 15 élèves. Les élèves devront se laver les mains plusieurs fois par jour, à l’arrivée et à la sortie des écoles, avant et après les repas, à l’eau et au savon avec séchage de préférence avec une serviette en papier jetable. Du gel hydroalcoolique pourra être utilisé à défaut de points d’eau en nombre suffisants.

Les enseignants devront impérativement porter un masque, même quand la distance d’un mètre peut être respectée, tout comme les personnels au contact des enfants et les élèves, à partir de la 6ème. Deux masques « grand public » par jour seront fournis aux personnels par l’Éducation nationale, et d’autres seront mis à disposition des élèves, dans l’attente qu’ils soient accessibles aisément pour les familles.

Le nettoyage approfondi et la désinfection seront les autres priorités dans les semaines ou mois à venir. Ainsi, il faudra réaliser le nettoyage et la désinfection des sols, tables et chaises au minimum une fois par jour pour tous les espaces utilisés ou de passage. Les poignées de porte, de fenêtre, les boutons d’ascenseur font également partie de la liste, tout comme les rampes d’escalier, télécommandes, claviers, écrans, souris, le matériel utilisé, les supports pédagogiques et enfin les aires de jeux et équipements sportifs si ils sont utilisés.

Activités sportives et culturelles

Les jeux de ballons et de contacts seront proscrits, tout comme l’utilisation de matériel sportif pouvant être manipulé par tous (sauf à ce qu’il soit désinfecté). Il faudra donc privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique. Il reviendra aux parents de vêtir les enfants avec des tenues simples permettant la pratique sportive pour limiter les contacts entre le personnel enseignant et non enseignants avec les élèves.

Ce principe du moindre contact vaut également pour les activités culturelles : on utilisera en priorité des moyens audiovisuels (projection des visites de musées virtuels…) et on utilisera uniquement du matériel individuel et personnel, sans qu’il n’y ait de possibilité de prêt de matériel collectif.

Enfin, ce sont les parents, et non le personnel scolaire, qui sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. En cas de symptômes ou de fièvre (37,8°C), l’enfant ne devra pas se rendre à l’école, de même que les personnels présentant des facteurs de risque connus.

Et la pédagogie ?

A lire ces deux documents, on se demande quelle place sera laissée en définitive à la pédagogie. Entre l’arrivée échelonnée des élèves, classes alternées, présence en demi-groupe, étalement de la prise de repas, lavages répétés des mains, absentéisme des élèves, voire des enseignants et personnels, qu’apprendront vraiment les élèves durant ces quelques semaines qui précèdent la période estivale ? Une circulaire doit être adressée prochainement aux recteurs et chefs d’établissement afin de préciser le cadre pédagogique de cette reprise.

Face à cette avalanche de consignes dont la mise en œuvre s’avère redoutable sinon impossible à réaliser, de nombreux maires ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils ne rouvriraient pas leurs écoles maternelles et primaires avant le mois de septembre, faute de moyens suffisants pour garantir la sécurité des élèves et des personnels, tout en faisant part au Premier ministre de leurs craintes quant à une éventuelle responsabilité pénale en cas de contamination des enfants et des personnels.

Il semble qu’il en soit de même pour un nombre toujours plus important de conservatoires et d’écoles de danse, de musique et de théâtre dont l’ouverture n’est pas annoncée avant septembre prochain.

Mais après ? …


Cet article est mis à disposition selon les termes de la licence http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr (Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Partage dans les mêmes conditions)

  1. Note du Conseil scientifique COVID-19, « Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19 », 24 avril 2020.

12 commentaires

Merci Nicolas pour ton travail toujours excellent et si indispensable ! On n’en rate jamais une miette ! Bises et bon 1er mai ! Laurence

Nicolas Stroesser

🙂

Merci beaucoup pour ces informations.
Elles devraient être suivies d’un questionnement de chaque enseignant de la musique pour palier a la situation : trouver des idees alternatives, donc créer le desir, en profiter pour faire écouter, rendre davantage autonome les élèves…..
car on ne fait pas réellement cours en ce moment, …
cdlt

isabelle mestre

Merci beaucoup pour tout ce que vous nous donnez à comprendre et à partager, très utile pour nos enseignements et le sens de notre travail. Isabelle Mestre

Bonjour M Stroesser,
A la fin de votre article vous parlez de la réouverture des conservatoires uniquement en Septembre.
Savez-vous s’il existe un texte ou une directive officie où cela serait notifié ?
Merci pour votre réponse. Bonne journée

Nicolas Stroesser

Probablement n’y aura-t-il aucune directive « nationale » en la matière du fait que, comme le précise l’article L.216-2 du code de l’Éducation, « les établissements d’enseignement artistique relèvent de l’initiative et de la responsabilité des collectivités territoriales » et cela depuis… 1884 (repris dans la formulation précédente dans la loi du 22 juillet 1983 complétant la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l’État).

Bonjour et merci !

Merci beaucoup pour cet éclaircissement, bon 1er mai,

Merci beaucoup pour toutes ces informations précieuses qui nous permettent de voir un peu plus clair nos objectifs possibles en cette période si compliquée et difficile. Surtout continuez, vous êtes un puit d’informations et de connaissances utiles dans chacune de mes démarches interrogatives. Prenez bien soin de vous et vos proches.

Olivier giraud

Un plaisir de vous lire. Net, clair et précis.

CHABERT Sylvie

Merci Nicolas pour cette synthèse. En t’espérant en pleine forme. Sylvie

Merci pour ces info. Je cherche des recommandations concernant la musique en classe. Pas de répétitions de chorale , orchestra , bands etc… mais on chante beaucoup en classe. J’imagine il y a autant des risques en classe maternelles ??

Laisser un commentaire