Revue de Presse – N° 37

Publiée au gré de mes lectures et navigations sur Internet, cette revue de presse s’inscrit dans l’esprit de partage d’information qui anime ce blog. Sans exclusive particulière, elle couvre principalement les champs de la culture, de l’éducation ou des politiques publiques en matière culturelle. Chaque numéro constitue un assemblage d’articles variés présenté de façon succincte pour donner une première idée de son contenu.

Bonne lecture

  • « Culture(s) à partager, responsabilités en commun », tel était l’intitulé des 5èmes assises nationales des Directeurs(trices) des affaires culturelles qui se sont tenues à Rennes les 10 et 11 octobre derniers, avec pour fil rouge le thème de la coopération. Deux articles et une contribution pour évoquer ce thème aujourd’hui central dans la période de transformation accélérée qui est la nôtre.
    Lire 01, Lire 02, Lire 03
  • « La résidence d’artiste, un outil inventif au service des politiques publiques » : Le ministère de la Culture a mis en ligne une étude en deux tomes sur les résidences d’artistes. Il s’agit à la fois d’un état des lieux et d’un repérage prospectif pour une évolution du cadrage de cet “outil stratégique” des politiques publiques en faveur des artistes.
  • Serpent de mer de la politique culturelle, la mise en place d’un établissement public pour soutenir la création musicale (à l’instar du CNC qui existe depuis 1947 pour le cinéma) avait été évoquée durant la présidence de Nicolas Sarkozy, abandonnée par François Hollande, puis relancée depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Mais cette fois, nous y sommes !
    Le CNM est officiellement crée sous la forme d’un établissement public à caractère industriel et commercial au travers d’une loi en date du 30 octobre 2019.
    Son financement sera-t-il à la hauteur des ambitions affichées et, si oui, comment et où le ministère de la Culture (MCC) trouvera-t-il les 20 millions d’euros qu’il dit pouvoir apporter à l’édifice ? Quelle sera la place du MCC dans le processus, notamment en matière éducation artistique et culturelle qui entre dans son champ de compétences, en complément du rôle joué par l’État et les collectivités territoriales en la matière ? Autant de questions qui poussent la profession à faire preuve de la plus grande prudence par rapport à cet outil dont l’objectif premier est d’unifier une filière éclatée entre différents métiers et modèles économiques et de soutenir l’ensemble de ce secteur « dans toutes ses pratiques et dans toutes ses composantes, et en garantir la diversité, dans le respect de l’égale dignité des répertoires et des droits culturels ». Lire
  • Droits culturels… un sujet très cher à Jean-Michel Lucas qui revient ici sur cette question dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Lire
  • Souvent décriées par des élus qui déplorent l’éloignement avec le citoyen, un rapport rendu public à la veille de la convention de l’ADCF vante le rôle des grands groupements issus de la loi NOTRé de 2015. Des ensembles qui réconcilient rats des villes et rats des champs ! Lire
  • « La multiplication des écrans engendre une décérébration à grande échelle ! » ; Pour le neuroscientifique Michel Desmurget, laisser les enfants et les adolescents face à des écrans relève de la maltraitance. Il alerte sur ce qu’il considère comme un problème majeur de santé publique. Lire
  • Passer de la gouvernance émotionnelle à la gouvernance adaptative… ou quand les sciences cognitives s’invitent dans l’entreprise et vient à permettre de revisiter ou d’identifier les biais cognitifs qui altèrent nos décisions. Lire
  • Avoir pour métier sa passion peut mettre sous pression ! Selon une étude, les troubles musculo-squelettiques touchent 70% des élèves en musique classique et les questions liées à la santé des musiciens professionnels restent très préoccupantes… Lire
  • La fin de l’emploi à vie pour les fonctionnaires, c’est maintenant. La loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 a sensiblement durcis les dispositions pour gérer la situation des fonctionnaires momentanément privés d’emploi de longue durée (FMPE). Lire
  • En cette fin période de concours et d’examens professionnels (ATEA, PEA et DEA), nul doute que cet article trouvera échos chez de très nombreux candidats. Il y est question de préparer à cet exercice délicat que constitue l’épreuve d’entretien …les membres du jury.
    Pour avoir été témoin de diverses situations pouvant interroger, je trouve l’idée excellente ; à transposer de toute urgence à la filière culturelle. Lire

Laisser un commentaire