La revue de Presse – N° 22

Initiée en 2015 et d’abord proposée dans le cadre d’une liste de diffusion fermée, ce qui s’est initialement appelé « La Revue de Bresse », avant de devenir la « Revue de Metz » retrouve aujourd’hui le nom générique de Revue de presse pour être accessible sur Indovea.
Publiée au gré de mes lectures et navigations sur Internet, elle s’inscrit dans l’esprit de partage d’information qui anime ce blog. Sans exclusive particulière, elle couvre principalement les champs de la culture, de l’éducation ou des politiques publiques en matière culturelle. Chaque numéro constitue un assemblage d’articles variés présenté de façon succincte pour donner au lecteur une première idée de son contenu.
Bonne lecture !

  • Le poids des collectivités territoriales dans le financement de la culture est un sujet d’importance. Une note de conjoncture vient d’être réalisée par l’Observatoire des politiques culturelles (OPC) et le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS). Elle indique que plus d’une collectivité territoriale sur deux a augmenté ses dépenses culturelles en 2018, alors que sur la période 2015-2017, la majorité d’entre-elles freinaient leurs dépenses en la matière ;
    Note de conjoncture ; Mairie-Info; La Gazette
  • Ce que ne contesteront pas les collectivités qui accueillent sur leur territoire des SMAC ! Selon une étude réalisée par la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima), elles assurent plus de 80% des subventions qui leur sont dédiées ; Lire
  • La culture ne figurant pas dans les cinq thématiques proposées dans les multiples grands débats qui s’organisent en France, Pascale Boeglin-Rodier et Charles Berling qui dirigent Châteauvallon et Le Liberté (scène nationale de Toulon) ont organisé deux débats. Pour le journaliste du Monde, la discussion a surtout porté sur des demandes corporatistes, sans remise en question idéologique ; Lire
  • En réponse au mouvement populaire des gilets jaunes, Robin Renucci, directeur du CDN Les Tréteaux de France témoigne dans une tribune pour ScèneWeb.fr du sentiment d’abandon de celles et ceux qu’il rencontre au quotidien et du poids du centralisme surplombant ce qu’on n’appelle plus la province ni la banlieue et qui leur est insupportable. Convaincu que « l’art et l’œuvre se confondent pour [lui] avec l’éducation populaire », il insiste sur la notion d’émancipation.
  • Pour Jean-Paul Delahaye, inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire, l’élitisme du système scolaire français favorise les enfants de diplômés. Leurs parents, de droite comme de gauche, défendent une école qui fonctionne à leur profit ; Lire
  • Ce que confirme également Hugues Draelants, professeur de sociologie à l’UCL de Louvain : « La reproduction sociale par l’école ne disparait pas, elle prend juste un nouveau visage » ; Lire
  • Et si l’École française reste particulièrement marquée par le lien entre inégalités sociales et scolaires, une nouvelle étude de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) montre que la motivation des élèves et leur sentiment d’efficacité scolaire évoluent de façon différente selon la catégorie sociale à laquelle ils appartiennent. Le collège semble profiter scolairement aux plus favorisés qui s’y démotivent moins et socialement aux défavorisés qui rattrapent leur retard dans les compétences socio-comportementales ; Note d’information

Laisser un commentaire