La Revue de Presse – N°4

  • Françoise Nyssen entend réaffirmer la place des arts et de la culture dans notre projet de société. Dans une tribune pour Libération, elle définit ses priorités pour la suite de son mandat et fait de l’éducation artistique et culturelle (EAC) l’un des axes majeurs de sa politique. Lire
  • Un sujet que connaît très bien Robin Renucci, acteur et réalisateur, mais aussi membre très actif du collectif « Pour l’éducation par l’art ».  Sa déclaration devant le Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle réuni à Avignon le 7 juillet 2018 est un excellent contrepoint (bien anticipé) aux propos de la ministre. Lire
  • Un sujet sur lequel France urbaine1a commandé un rapport à quatre élèves administrateurs de l’Inet avec pour objectif de dégager des pistes d’évolution pour faire de l’EAC « une véritable politique publique ». L’article Localtis et le rapport
  • EAC, EAS2, quelles complémentarités ? Lors de l’annonce, le 20 juin dernier, du « plan mercredi », qui financera l’accueil de loisir le mercredi pour les écoles repassées à quatre jours par semaine, les ministres de la culture et de l’éducation ont mis en valeur les dispositifs d’orchestres scolaires, qui doivent servir de modèles pour imaginer un accueil périscolaire « de qualité » ce jour-là… avec les conservatoires ? Lire
  • La rencontre avec les œuvres constitue l’un des trois piliers régulièrement mis en avant pour l’EAC3. Pour le philosophe Alain Kerlan, avant d’aller au musée, emmenez vos élèves, vos enfants, en forêt. La période estivale en donne mille occasions ! Lire
  • Si ces questions sont si présentes aujourd’hui, c’est que l’accès à la culture (aux cultures…) peut constituer un levier puissant pour lutter contre un déterminisme social  particulièrement marqué en France comme en témoigne ce rapport de France stratégie. Notre pays accuse des inégalités de chances importantes, notamment aux deux extrémités de la distribution sociale. Un enfant de cadre supérieur a ainsi 4,5 fois plus de chances qu’un enfant d’ouvrier d’appartenir aux 20 % les plus aisés. L’origine sociale a un effet très discriminant sur l’accès à un niveau de vie élevé mais aussi sur le risque de faire partie d’un ménage pauvre.
  • Autre projet phare de la ministre de la Culture, le Pass culture qui va devenir une réalité pour 10 000 jeunes issus de cinq départements et qui vont expérimenter, en conditions réelles, ce Pass pendant six mois avec un crédit de 250 euros. Lire
  • Après les « capitales européennes », le ministère de la Culture et France urbaine lancent les « capitales françaises de la Culture ». Tous les trois ans, à partir de 2021, une ville française sera distinguée pour son « innovation artistique » et son « attractivité culturelle ». Lire
  • Pour l’heure, l’actualité d’été tourne autour des festivals, nombreux ! Deux articles sur le sujet pour clore cette revue Lire 01 , Lire 02

Bonne lecture !

 

  1. Association qui regroupe les élus des métropoles, grandes intercommunalités et villes françaises, comptant 101 membres de toutes tendances politiques confondues représentant près de 30 millions d’habitants
  2. Enseignement artistique spécialisé
  3. Les deux autres étant 1/de s’initier à une pratique artistique et 2/de comprendre et réfléchir sur la dimension culturelle.

Laisser un commentaire